Eatalia

Marion – Nous avons passé 5 semaines en Italie et je dois avouer que cela a été plutôt une bonne surprise pour moi.
Je ne correspond pas au schéma autrichien qui veut que tu passes au moins une vacances par an en Italie depuis tout petit.
Pour les enfants, c’était leur “vraie” première fois car nous avons déjà fait des cours stops en Italie mais c’était seulement sur le chemin A/R de nos roadtrips annuels.
Les enfants étaient aux anges car Thais nous demande depuis qu’elle peut le faire d’y aller afin de pouvoir manger encore plus de pâtes et de glaces, et Louis car Thais était heureuse.
Pour moi, j’avais des réticences au départ car je n’aime ni les glaces, ni les pizzas et les pâtes, c’est pas comme si on en mangeait jamais à la maison.
Cela dit, on a fait le plein de légumes/fruits frais. Un vrai paradis, surtout pour moi après mon opération.
On a prévu d’y retourner dans 4 ans afin que l’on puisse tous grimper sur la tour de Pisa car les enfants en-dessous de 8 ans ni sont pas autorisés. On fera Florence par la même occasion, il faisait tellement chaud qu’on s’y est arrêté pour une glace (j’en ai même pris une à la menthe chocolat, seule saveur que je mange lors que le mercure dépasse les 40 degrés).
On a eu la chance d’avoir Mamitou avec nous et de faire les 5 Terres avec elle, en bateau surtout.
Sans le bateau, je ne suis pas sûr que cela nous aurait vraiment plu. C’est joli mais survendu à notre avis.
Après, comme partout ailleurs, aller dans les coins méconnus, ça change tout et en positif surtout.
On était dans un petit village en bord de mer dans la région d’Abruzzo et c’était vraiment super sympa.
Cela nous a vraiment plu, tout comme la région de la Toscane.
Pour les Pouilles, même si le petit village était super, on a pas pu en profité autant que voulu du fait de la chaleur.
Du coup, cela ne nous a pas autant marqué que le reste.
Thais a malgré tout vu un de ses rêves se réaliser à Bari en voyant les vieilles dames fairent les pâtes manuellement.
Par contre, c’est la première fois qu’on a eu autant de difficulté à communiquer nous.
On comprenait ce qu’ils disaient et on lisait sans problème mais eux ne parlant pas l’anglais, ils étaient impossible de se faire comprendre sans traduction simultanée. Cela a été compliqué lors des rares coups de téléphone que nous avons dû passer où nous avons simplement dû raccrocher sans avoir de réponse car personne ne comprenait ce que nous disions.
Cela m’intéresse de savoir comment cela sera dans 4 ans quand nous y retournerons car nous avons promis de le faire comme cadeau d’anniversaire des enfants.
A très vite !!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s